Caméra Orchestra

Intéressé par la synchronicité et le synchronisme entre l’image en mouvement et le son, Pesot propose trois monobandes vidéographiques indépendantes (soit une par écran) qui trouvent leur lien dans leur orchestration simultanée. Chaque court film agit donc comme un musicien que l’artiste aurait dirigé pour arriver à une harmonie sonore et percussive. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ça fait du bruit…

Suite de l’article de Jean-Francois Caron du journal Voir, Alma du 10 septembre 2009

Voir Crash 1 en haute résolution

L’artiste remercie le Conseil des arts du Canada.

Partager